L'ENTREE DU TERRITOIRE

Publié le 4 Janvier 2014

De quel territoire s'agit-il ? Du "tombeau du silence et du repos sans fin" ? Voyage ouvert sur le monde ou tentative de vivre en soi ? Les photos qui suivent ont été prises dans un affluent, mais alors même que je le remontais tranquillement, sans idée d'interpréter la roche ou l'eau, m'est apparu ce parcours à la fois si réel et symbolique. L'affluent se resserrait, chassant les cailloux puis les retrouvant pour les expulser de nouveau et la nature du sol montrait elle aussi des variations. Le temps, l'érosion, un trésor vers la source: iIl m'a semblé que ce point précieux de l'espace, quelque part entre la matière et l'esprit, me concernait directement : une entrée, un lit de galets, les vagues de la terre au fond de la combe sauvage, le regard, les pas remontant jusqu'à la fin, peut-être bien tout contre la dernière pierre, celle qui bat dans le corps de l'homme et de ses rêves.

L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE
L'ENTREE DU TERRITOIRE

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0
Commenter cet article