PAYSAGE AU PRINTEMPS (toiles de Chantal Roux)

Publié le 24 Mars 2016

Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.
Peintures à l'huile de Chantal Roux.

Peintures à l'huile de Chantal Roux.

Tel est le titre qui me vient quand je pense aux peintures de ma mère. Le sentiment de la nature dans ce qu'il a de plus fort. Aussi tout ce que je lui dois, même si des saisons très différentes s'en approchent car au fond, qu'aurai-je reçu depuis l'enfance en dehors d'un territoire d'herbe et de galets parfumés, de collines et de montagnes leur montrant bien plus que leur simple reflet dans la démesure, au-delà des réseaux souterrains que j'ai parcourus ? Le printemps commence à la campagne dans cette peinture. Il est près des arbres, des animaux, du simple geste pour toucher la terre, des fleurs à qui l'on parle, de coins que l'on salue de nouveau, d'une rivière inconnue car toujours changeante en dépit de sa présence. J'ai vu ma mère peindre sans qu'un instant la lumière ne souffre des ombres malmenant le quotidien, sans que les couleurs ne reviennent au rythme du vécu, du choix d'habiter loin des villes, de profiter des chants d'oiseaux dès l'aube, de sentir jusqu'aux parfums du soir. Voilà pourquoi, de mon côté, ayant reçu l'éventail interminable d'un monde aussi vrai, je ne peux que retourner près des images, des éléments naturels, de tout ce qui se rend sensible au coeur et à ce qu'il faut bien appeler un accord dont l'homme n'est qu'un phare parmi tant d'autres.

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article