Publié le 29 Novembre 2013

Le petit matin avec ses trois pétales

Sort un disque et de la neige s'envole

A chaque poussée de la nuit carrée

Chaque fois qu'un chemin pique le feu

Quel est ce dégradé vers le plus doux ?

Fleurs à la danse qui sort du miroir

Chacune différente pour séduire

Elle ricoche et se fond dans un cercle

Amoureux de l'astre de son appel

Que vienne un jour cristallin si léger

A la cime des vagues où l'ombre tourne

Du sel envahissant l'espace en ligne

Un rythme apparu coloré à l'aube

Fidèle à ce partage horizontal

Plein d'éclairs et de fruits ensoleillés

"L'écume des jours" de Chantal Longeon (novembre 2013).

"L'écume des jours" de Chantal Longeon (novembre 2013).

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2013

Une vitre bleue suit les vagues

Fragment de ciel

Un glacier

Son moulin vers des fissures

*

Ouvre un panneau

Peut-être une aile

Accent dans le sable noir

Là où finiront les étoiles

*

Palais qui dérive

Dans sa lumière

Sa carte lisse

Même la nuit se déchire

*

Devine un jour

Plus étendu

Salé comme un socle

La terre aux pages caressées

( inspiré de "Diptype passages" d'Alex'Sandra)

Dipyque d'Alex'Sandra                 site: wwwalexandra-artiste-peintre.com/
Dipyque d'Alex'Sandra                 site: wwwalexandra-artiste-peintre.com/

Dipyque d'Alex'Sandra site: wwwalexandra-artiste-peintre.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2013

POEME 1 A GAUCHE POEME 2 A DROITE DU TRIPTYQUE( lecture de haut en bas)

Vitre bleue //////////////////////////////// Le carré change

Qui s'étire //////////////////////////////// Piqué de dés

Vers des braises ///////////////////////Lance une échelle

Encerclée /////////////////////////////////C'est la frontière

Déjà rouge///// //////////////////////////Son disque clair

Des crevassses // ////////////////////Vient la façade

Pour les fondre// //////////////////////Avant la force

Force mûre // ///////////////////////////Ting pour ancrer

Verrouillée //////////////////////////////// Des cubes taisent

Cette horloge ///////////////////////////L'écho des toiles

Auréole ////////////////////////////////////Vues sans personne

Que du froid //////////////////////////// Quand vient la fête

Fait grandir ////////////////////////////// Couloir d'adieu

Son écart //////////////////////////////// Qui se démasque

D'origine////////////////////////////////// Au bout de trois

Prend le centre//////////////////////// Commence un pic

Le parfum /////////////////////////////// Fouillant l'espace

Dans le vide///////////////////////////// La dernière ombre

POEME 3 ET 4 ENTRE LES PANNEAUX CENTRAUX DU TRIPTIQUE

Canal

De lettres

Perçant l'image

Deux portent

Se touchent

Un arc

Mesure

Sans pointe

Leur jeu

Rougi

Noirci

S'emboîte

S'enferme

Du verre

Pimente

Le cadre

Et vibre

*

Des tranches

Paraissent

Fenêtres

Plus vives

La nuit

Les plaque

Ses coins

Qui pèsent

Des roues

Dépassent

Le feu

Rayons

Cachés

Fourreaux

Quel code

S'approche

Ou phare

D'argent ?

Triptyque de Chantal Longeon "Ting la force".

Triptyque de Chantal Longeon "Ting la force".

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2013

Connaissez-vous l'Enfer de Dante, ce poète italien qui, dit la légende locale, se serait inspiré de la géographie des Cuves de Sassenage pour décrire (un peu) celle de son Enfer ? Cela ne m'amuse pas vraiment, disons que dès l'entrée des Cuves de Sassenage, on peut se souvenir de l'Enfer. Car n'est point en ces lieux que vit Mélusine ? Mélusine, qu'en penses-tu ? Un morceau de bois travaillé par les courants se met lui aussi à délirer, alors...

ENFER DE DANTE ET STATUETTE
ENFER DE DANTE ET STATUETTE
ENFER DE DANTE ET STATUETTE

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2013

Hier je suis descendu à la rivière Galaure, juste au nord de la Drôme. J'ai d'abord vu un galet en plein champ. Que faisait-il entouré de verdure ? Puis très vite, en fait dès le premier pierrier abordé, ce fut cette étrange pierre creusée de canaux. Je la montre ici photographiée sur place et sur un fond noir. Si cette "tablette" est belle, je crains qu'elle ne parle aussi d'un mystère profond comme l'univers où l'homme n'est qu'un éclat. Fon de mer fossilisé datant d'avant la naissance des Apes et transporté dans la région par les glaciers du quaternaire ? Simple galet travaillé par les courants ? Ensuite j'ai traversé la rivière, remonté la rive droite, rencontrant des champs de maïs dévastés, bien des branchages accumuilés par l'eau furieuse d'octobrelus haut, j'ai retrouvé des monticules de galets, les photographiant, m'étonnant de leur apparition à où depuis des années se trouvaient des plantes, là où décidément on ne pénétrerait jamais plus. J'ai eu l'impression déstabilisante que le monde n'était pas celui de nos sens -je veux dire à l'échelle humaine- que de la matière était venue rappeler qu'une vérité plus profonde peut se manifester. Alors les mots et les images peuvent en témoigner.

Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.
Descente après la crue : l'image et le verbe.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2013

Il faisait froid cet après-midi quand je suis descendu à la Galaure. Comme il avait neigé les jours précédents, le niveau des eaux s'en donnait à coeur joie, me défiant de franchir un bras tumultueux afin d'accéder à un grand pierrier, nouveau navire minéral apparu après la crue d'octobre. J'ai franchi le sauvage ponton bouillonnant au moyen d'un arbre tombé en travers, et voici ce que j'ai bientôt découvert : un galet brun...orné de lignes imposées par l'érosion fluviale, ou...témoin beaucoup plus ancien d'un fond marin parvenu dans notre région grâce aux glaciers d'une autre ère ? Je ne sais trop, avec un peu de recul, mais l'essentiel n'est-il pas plutôt d'admirer cet objet naturel que la force de la nature apporte aujourd'hui devant moi ?

Et je me répète ce que je me redis souvent: si n'étais pas là, qui le verrait, ce bijou du monde ? Il y a Ferdinand Cheval -salut o père spirituel!- mais dans la solitude, cet après-midi, qui m'accompagne ? L'esprit d'un univers qui se masque et revient parfois au jour, comme après le travail du sculpteur, du rêveur. Mais qu'on se rassure au royaume du plaisir des yeux je l'annonce immédiatement: la promenade, aujourd'hui, ne s'est pas arrêtée sur ce bateau rocheux (que je dus quitter pour me mouiller les pantalons en direction de l'autre rive...), et j'ai le pressentiment -je dirais attentionné- qu'un autre article, sûrement demain, racontera la suite et montrera ce qui fait vivre cette aventure entre le fleuve et la végétation profonde...

Nouveau galet...d'érosion simple...ou aux marques de rivage ?

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 23 Novembre 2013

Mais non... "Terre lointaine", 1, 2 et 3 (articles publiés précédemment), n'ont que peu de rapport avec "LA TERRE LOINTAINE". Il s'agit aujourd'hui d'un recueil de poèmes qui sort aux éditions de l'Harmattan. Il n'évoque pas quelque lune ou quelque terre... simplement les Causses, leur calcaire, leur steppe hallucinante, leurs habitants, une certaine culture. C'est d'un pays très sauvage dont il est question. Je l'ai connu de très près pendant quelques années. Je l'ai connu pour devenir un autre. De Questions posées au paysage en 1998 à ce nouveau recueil, qu'y-a-t-il de nouveau près des ombres rocheuses ? Un parcours plus près du monde et des mots.

Voici la quatrième de couverture :

" Le monde est à l'image d'une partie du pays. La terre, la parole, ce qui est vécu par le voyageur, tout ressemble à quelque royaume infini. Ce coin des Causses dans l'Aveyron ne finit pas avec ses gorges, ses plateaux. Marcher revient à croire aux sentiments. Le sol brûlé par les vents, l'odeur du thym, les pas qui ne font que répéter le refrain de l'obsession vers la paix, la soudaine attention d'un tas de pierres, il n'est pas d'élément qui ne déclare la grandeur géologique, le don total recherchant la moindre source. Quel paysage y déplie ses mirages ? Poème qu'une n'approche qu'en imaginant les secrets de l'histoire, d'une famille, d'un amour sauvage. On rencontre un territoire comme on devine le frémissement de l'aube, et les rêves auront existé depuis le désir, soleil traversant la silhouette arrêtée par les ombres. Voilà bien la fonction essentielle de la poésie: découvrir la carte intime, silencieuse apparue entre l'homme et le désert."

* Un ouvrage de 49 pages pour 109 poèmes.

Extraits:

Rien que le filet du brouillard

Celui que mordent les saumons

Que retissent les écrevisses

Les vignes noircies par la foudre

Celui des barques à fond plat

Leur sève sur la transparence

Dminer l'ancien paysage

Atteindre un courant loin des tuiles

Alléger la terre inondée

Offrir l'équilibre aux plateaux

*

La paroi commence

Eloignée du vide

Sa marche invisible

Attendue plus loin

*

Falaise élargie par la vitre

Coupée le long de sa lumière

Sentier rocheux

Est-ce un aperçu de fleurs en plein vide ?

*

Mon Causse, recueil de loups, chaudron pour des plans pointus, si je n'avais pas montré le jour sans barreaux à mes brebis excentriques, les rayons brûleraient de la corne, du chaudron sous l'émail.

Les connaît-on les pays emboîtés avant de traverser le monde ? "

( Un recueil de 10 euros disponible aux éditons de l'Harmattan ou auprès de l'auteur.)

site de l'éditeur:    http://www.harmattan.fr

site de l'éditeur: http://www.harmattan.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Recueil à paraître fin 2013, #La Terre lointaine, #nouevau recueil.

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2013

Arc-en-ciel rayé pour que l'astre glisse

Après la matière une boule bleue

Pétrit de la neige un courant foncé

Il faut bien que ce gong change le fer en fourreau spatial

Terre aperçue parmi les ombres

Et juste sous la pâleur

Terre fruitée

Même avec cette liane qui l'entoure en automne

Dit la sève la plus violette la plus rouge

Il suffit de croire au partage entre la fête et le plan du sommeil

toile de Chantal Longeon        site: c.longeon.free.fr/

toile de Chantal Longeon site: c.longeon.free.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2013

De loin le ciel explose et fleurit

Fourrure en couleurs

Qui encercle un monde

Avec son pôle blanc

Du feu sur le socle

Saisons à la surface

Plus vives que les continents

Porte océanique

Pour que l'eau miroite

Un désert polit l'horizon

Laisse un espace au brouillard

Car ce point rocheux ressemble à un mirage

Livré à l'érosion caressante

Ses lois cherchant la poussière l'étincelle

D'autres terres dans un nuage immense

toile de Chantal Longeon        site : c.longeon.free.fr/

toile de Chantal Longeon site : c.longeon.free.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 22 Novembre 2013

La marée soulève la terre et la plisse

Enflammée par un mécanisme du soir

Quand la nuit les fera cendres vers la glace

Le milieu du monde battra comme un disque

Si la mémoire a des couleurs tant de parfums

C'est pour agrandir la ronde qui s'enfuit

Matière appelée toile gonflée dans l'ombre

Plaquée au nom des horloges bien coupées

Le verre est peint superposé jusqu'au soleil

Parti vers un nouveau miroir un coeur blanc

toile de Chantal Longeon      site :   c.longeon.free.;fr/

toile de Chantal Longeon site : c.longeon.free.;fr/

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0