Publié le 29 Juillet 2014

Folle d'avoir traversé le faux jour du parc en écoutant le rythme d'un corps

Je porte ma voix dans la tour noyée par ton sang

Dernière fleur pâle

Messagère muette

Si l'on m'avait dit que la terre en altitude allait me rendre les nénuphars étrangers

Si j'avais entendu le bruit que font les racines creuses

Mon visage pourtant démasqué aurait cherché une autre terre

Le 15 juillet 2014

Ce que répond Ophélie

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 20 Juillet 2014

Le cœur aiguisé frissonne

Après l'éclair de la pince

Même souple sans mémoire

De l'eau reste sur le seuil

Chaude pour une autre source

Lymphe amoureuse du sang

Prête à échanger le jour

Contre une danse plus forte

Son niveau baisse et se muscle

Il retrouve un gant de nacre

Cueillant l'or de l'intérieur

C'est la nuit qui reste en rythme

*

Le 16 juillet 2014/Centre de rééducation.

Le coeur aiguisé frissonne...

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0