Publié le 22 Février 2015

Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.
Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.

Peuplier de Charmes-sur-Herbasse (Drôme), photos de Régis Roux du 22/02/2015.

A l'intérieur du peuplier noir la rivière a creusé la sève

Offrant à l'homme une empreinte les bras écartés

Du bois qui reprend l'âme des galets de quartzite

Une branche maîtresse a cédé pour montrer ce bourgeonnement

Humus durci par le puits de lumière

Comme un autre courant traversant les siècles

Peuplier

Ma solitude contemple

Ce qui reste à faucher dans la foudre

Toi

Coeur immobile

Qui soudes une signature

Bien après la patience éclairée du sable

Peuplier

Plus haut que le vent

Tu emportes jusqu'à mes racines

Et les miroirs bruyants de l'eau connaissent déjà le dernier chemin

Régis Roux, le 22 février 2015, après une visite au vieux peuplier de l'Herbasse, commune de Charmes-sur-Herbasse; Drôme.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 21 Février 2015

Pour contacter Cristiane Joguet :          http://www.christiane-joguet.weonea.com/
Pour contacter Cristiane Joguet :          http://www.christiane-joguet.weonea.com/
Pour contacter Cristiane Joguet :          http://www.christiane-joguet.weonea.com/
Pour contacter Cristiane Joguet :          http://www.christiane-joguet.weonea.com/
Pour contacter Cristiane Joguet :          http://www.christiane-joguet.weonea.com/
Pour contacter Cristiane Joguet :          http://www.christiane-joguet.weonea.com/
Pour contacter Cristiane Joguet :          http://www.christiane-joguet.weonea.com/

Pour contacter Cristiane Joguet : http://www.christiane-joguet.weonea.com/

Cette "recherche" artistique et poétique date de janvier 2015. J'ai composé six poèmes à partir de toiles de Christiane Joguet autour du thème de la nuit. Est donné ici un aperçu de cette approche. Des exemplaires sont disponibles auprès de Christiane Joguet.

Par ailleurs nous préparons une version différente -un livre d'artiste- en plus grand format Celui-ci, en deux exemplaires au départ, comprendra des manuscrits, des poèmes calligraphiés, des photos de toiles et autres éléments qui rendent un livre d'artiste si vivant.*

* Se renseigner auprès de l'artiste pour les personnes intéressées.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Livre-objet-livre d'artiste-poésie

Repost 0

Publié le 18 Février 2015

Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/
Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/

Toiles de Constance Fulda/Poèmes calligraphiés de Régis Roux. Site de l'artiste: http://fulda.fr/

1

Deux feuilles

Voir les nervures

Ecrire au fond

La sève imprime
Une encre noire

Transparente au bout des lignes

Geste au printemps
Qui se prononce
Monter pour une cible en papier
Ou céder devant la terre

Confondre les frissons d’écorce avec un double sens
La silhouette morte
Et la bouche imaginaire

*

2

Du soleil reprend de l’espace à la source végétale
Ne laissant au silence
Que des angles sombres
Des étoiles fossiles

Du sable s’étend
Poussé par des mots
Jusqu’à déchirer sa frontière

Ce qui palpite entre les lignes
Format repris
Histoire jumelle
Griffure
Peinture
Eclaire une autre vie

Il n’est pas jusqu’au souffle présent
Qui ne désire animer les apparences

*

3

Sur quelle histoire cristalline
Le courant laisse-t-il des plis
Des phrases durcies par le feu ?
Un rythme ancien les dévoile

Quel bois cherche à poursuivre sa route
Au premier regard de l’homme ?
Langage enflammant l’horizon
A partir de cette profondeur

Règne à côté semé d’éclats
Pourtant dans le corps fragile
Qui embrase un testament

Que des lianes se retrouvent

Qu’une voix dans leurs couloirs
Soit l’écho de la poussière

*

4

Un crayon bleu
S’éloigne encore

Il reprend le cadre et murmure

Lenteur de l’arbre
Signant la source

Des ailes doubles
Entre les failles

Teintes pareilles
Selon les rives
D’un seul empire

Verrou
Si fin
Sûr de sa réplique infinie


Régis Roux; 14 février 2015.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 8 Février 2015

photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)
photos prises le 8 février 2015  au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)

photos prises le 8 février 2015 au bord de la rivière Galaure au niveau de Saint-clair-sur-Galaure (Isère)

Si les dernières photos publiées sur le blog ont été prises à l'Herbasse il n'y a que deux jours, le retour à la Galaure de l'enfance n'a eu lieu qu'aujourd'hui; et le fait de ne rapporter que quelques clichés ne diminue pas l'intensité de ce que j'ai pu ressentir cet après-midi. Pourtant je me suis rendu dans un secteur précis pour la première fois. Désir de vivre autrement, de redécouvrir tout à fait ce qui se déroba dangereusement en 2014 ? J'en ai bien l'impression, comme quoi ce" que nous voyons et repérons, choisissons par le plaisir des yeux et de la présence répond à un battement profond, secret de l'être. Il soufflait un vent glacé, plusieurs fois je me suis retrouvé griffé par des ronces ou dans l'impossibilité de descendre sur la rive, tombant sur des secteurs abrupts, sans plages de galets. Car bien sûr c'est eux que je recherchais. Peu importe. On finit par deviner la piste, à force d'imaginer la carte laissée dans la mémoire qui n'est que désir, curiosité, frisson par-delà le moment. Sûr que le printemps n'est pas encore là, que le symbolisme de l'hiver a encore des éclats un peu pénibles à montrer. Cependant, des traces d'oiseaux comme il y a deux jours, de la neige au plus près du minéral, un galet strié par l"érosion, même un autre dans l'eau portant, lui, des marques de rivage marin vieux de 240 millions d'années : il a suffi de ces jalons du temps de février pour que je retrouve ma place. Qu'ai-je fait sinon saluer ce mystère naturel ?

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 8 Février 2015

Toile de Catherine Villa/Huile sur toile 80X100; 2014/ Site de l'artiste: http://www.catherinevilla.com/

Toile de Catherine Villa/Huile sur toile 80X100; 2014/ Site de l'artiste: http://www.catherinevilla.com/

Que tu sois la lumière au centre des murmures

Que la terre se penche avec des couleurs posées

La force la plus sombre dans le dos
Ne saurait briser l’image laiteuse

Quelle paroi solitaire
N’accueillerait la danse ?

On parle avant ton secret de nuit

Il accorde déjà un peu de ciel

Et le fond du paysage en toi se pose
Tu l’entoures

Des Fruits devant le silence

Un autre visage attirant le goût

Régis Roux, le 8 février 2015.


























































Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 7 Février 2015

Toile de Catherine Villa      Site de l'artiste:   http://www.catherinevilla.com/
Toile de Catherine Villa      Site de l'artiste:   http://www.catherinevilla.com/

Toile de Catherine Villa Site de l'artiste: http://www.catherinevilla.com/

La rencontre possible attend de définir la forme
Entre des saisons proches
Et d’autres bleuies par un horizon

Profils sans voix
Bustes lents
Ne devinent qu’un geste

Si léger qu’ils soit
Leur masque persiste
A multiplier tout regard

Nudité réduite
Au bouton de l’âme






































Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 7 Février 2015

"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."
"Frères humains, galets mes frères..."

"Frères humains, galets mes frères..." : c'est par cette formule moitié François Villon et moitié Régis Roux que je rapproche la terre de la chair. Aimer l'homme, c'est aimer le sable et l'eau, les traces des oiseaux si émouvantes et la fin de la neige là où l'érosion a travaillé. Voilà l'impression ressentie alors qu'hier je remontais la rivière. Les crues de l'automne avaient labouré le lit transparent, déplacé des tonnes de bois, de galets. Il m'a suffit de regarder tranquillement, comme de "saluer", effectivement, du minéral avec des couleurs, des lignes, un fond secret que les apparences tentaient de dire ainsi: "Non, nous ne sommes pas que de la matière inerte. Nous aussi avons une histoire, et nous nous dirigeons au bout de l'érosion. Galets ? Autrefois rochers, massifs montagneux. Aujourd'hui fous d'un rêve de perle, d'un souffle de la poussière. Oui, le sable qui est déjà autour de nous ressemble à notre esprit." J'ajouterai qu'en prenant des photos, il m'a suffi d'apercevoir des "détails" que bien souvent peu de gens prennent le temps d'accueillir; et j'ose insister sur cette idée que la sagesse offre bien gratuitement: qui n'aime pas le monde, la terre, n'aime pas l'homme; N'oublions pas que notre corps est bien composé d'étoiles....

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 7 Février 2015

Toile de Catherine Villa (oeuvre et détails)    Site de l'artiste:  http://www.artmajeur.com/fr/artist/catherinevilla?_ga=1.228884255.2095449801.1422996119

Toile de Catherine Villa (oeuvre et détails) Site de l'artiste: http://www.artmajeur.com/fr/artist/catherinevilla?_ga=1.228884255.2095449801.1422996119



Quelle fleur chacune
Au sommet du vent ?

Le corps bleu reste un courant esquissé par le sable
Tissu dans la brume

Ou cette peau finale

Car devenir statue sous le regard dévoile un parfum que promettait la mer

Le soleil reprend les contours
Il va jusqu’à l’acier barrant la mémoire
Les picotements criblant la toile à caresser

Il confond ses flammes
Avec ce qui frissonne
Se forme avec un sens
Coquillage lisse
A nu dans le coeur


























Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 2 Février 2015

Calligraphie de Sadik Haddari    Site de l'artiste:   http://sadikhaddari.com/index_fr.html

Calligraphie de Sadik Haddari Site de l'artiste: http://sadikhaddari.com/index_fr.html

Une parole danse
Elle flotte à la base
Cherche quelque pointe
Celle qui éclaire la femme

Elle s’arrête en haut d’un tourbillon
Souffle équilibrant des ailes

Caractères dans leur naissance
Au milieu de ce corps entre la page et l’encre comme une ombre

Caractères
La clarté les accueille au-dessus d’une courbe maîtresse

Que tout geste à la fin du courant garde ce parfum

Qu’il appuie sur la profondeur
Ou choisisse la finesse
Poussière et cœur du silence

Régis Roux, le 1.02.2015.






Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 2 Février 2015

Calligraphie de Sadik Haddari.  Site de l'artiste:  http://sadik haddari.com/index_fr.html

Calligraphie de Sadik Haddari. Site de l'artiste: http://sadik haddari.com/index_fr.html



Une lettre frissonne
Pousse dans le ciel
Tous les coins sombres
Points qu’emporte une ligne
Comme une flamme bleue
Ouvrant d’autres boutons
Et du pollen depuis le fourmillement du cœur
D’autres feuilles récentes
Plus claires pour vivre
Si proches des rayons
Avec leur source verticale
Pour tenir au corps
Celui qui murmure autour de l’ombre
Conjuration plus haute
Chaque balancement issu de l’écorce noire et marine
La
graine définitive et libre à partir de l’image


Régis Roux, le 2.02.2015.







































Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0