Publié le 30 Mars 2015

LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)
LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)

LA NUIT, livre d'artiste. /Poèmes de Régis Roux, peintures de Christiane Joguet)

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Livre-objet-livre d'artiste-poésie

Repost 0

Publié le 22 Mars 2015

3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.
3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.
3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.
3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.
3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.
3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.
3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.

3 empreintes sur châtaignier de Constance Fulda/ Poèmes de Régis Roux correspondant à chaque empreinte, mars 2015.

Boîtes "à léonarder" (1) créées par Constance Fulda, accompagnées de poèmes...

*

"Léonarder" : terme de Pascale Lismonde à propos de Matta et qui signifie stimuler l'imagination, un peu à la Léonard de Vinci, en se livrant à une création sur la matière...

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 21 Mars 2015

"Impasse d'une Venise", toile d'Henry Christiaën.
"Impasse d'une Venise", toile d'Henry Christiaën.
"Impasse d'une Venise", toile d'Henry Christiaën.
"Impasse d'une Venise", toile d'Henry Christiaën.
"Impasse d'une Venise", toile d'Henry Christiaën.
"Impasse d'une Venise", toile d'Henry Christiaën.

"Impasse d'une Venise", toile d'Henry Christiaën.

Qui était-il ? Un peintre né au bord de la mer. Sa vie lui appartint, qu'il mena tout en peignant au coeur d'un continent montagneux. Restait ce qu'il appelait "la matière", comme un repli sur la pénombre. On voit bien de quelle façon il s'adressa sans masque à Venise. Façades, canaux loin de la fête. Ce fut le secret d'un intérieur aux tons terreux car on n'abandonne jamais le souffle du monde, n'en déplaise à la vision superficielle du bien être. Il est clair, je l'espère, qu'on devine que je pense à ce qui faisait peindre Henry: l'autre réalité de la peinture, même à côté de la famille, du travail, de la santé. La réalité d'un homme se lève quand lui dort. Alors un escalier ne conduit nulle part, et il devient inutile d'enjoliver un pont. Là haut la fenêtre est morte, mais seulement en apparence. Le voyageur qui continue à traverser l'espace après sa vie n'a qu'à placer des visages en face du silence. Contempler reste une attente heureuse.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 21 Mars 2015

Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)
Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)

Livre unique (Régis Roux/ Constance Fulda, mars 2015.)

" DE L'ECORCE AU GALET "

(Poèmes de Régis Roux inspirés d' empreintes de Constance Fulda d'après des écorces de châtaignier)

1

- Je suis le galet des étoiles.

- Je suis l'écorce bleue autour du coeur.

- Avec mon cristal une lumière attend.

- Après la source enflammée je reste.

- Donne-moi l'eau qui traverse la nuit.

- Je ne quitterai pas l'arbre aux blessures.

2

- Aime la plage à la frontière. J'en connais les millions de perles.

- Quel sens prend racine au rythme de cette érosion ?

- Courbe arrivée sur la terre. Premières dunes reprises.

- La forêt plonge aussi. Elle transforme une marée sans nom.

- Prendre le pouls du sable ou fendre mon corps ovale.

- Ecorce d'un petit matin caressée par les pluies.

3

- Entre nous des sentiers poussiéreux s'affinent.

- Une branche rêve au printemps.

- Carbone brûlant le tombeau planétaire.

- Ce qui repousse va précipiter un arc-en-ciel de feuilles.

- Que la signature cristalline creuse pour le vent.

- De quel royaume quelle limite la sève ou le sang sommes-nous l'image ?

4

- Histoire souple avec des reliefs riches en frissons.

- O sol tu réinventes un coffre à chaque époque.

- D'où la danse entre sels minéraux et racines.

- Et l'eau douce pour l'espace transparent.

- Vivante déjà tu retrouves le feu.

- Toi sans secret depuis l'ombre.

5

- La canicule implore le bois.

- Le gel sonne dans l'impasse éteinte du galet.

- Saisons voyageuses pour nos silhouettes.

- Mains devinant quelque vitre ou des animaux farouches.

- Tu ne sais quel nid depuis la surface.

- Toi tu reconnais la pierre à l'entrée de ton territoire.

6

- Empreinte autant de fois que la lumière monte.

- Sans l'enclume souterraine un tourbillon vrille le tronc.

- Je suis le galet au bouclier dessinant sa ressource.

- Sous les feuilles une tapisserie parfumée reste immobile.

- Sentier perdu que des fleurs accompagnent.

- Le temps peut encercler la matière mais pas l'horizon.

7

- D'autres galaxies attachent l'invisible.

- Une météorite vient s'inscrire dans notre désert.

- Mer nouvelle aux algues infinies.

- Même le fond permet de flotter dans un palais volcanique.

- Passé le cap sans raison parmi les éléments leur présence murmure.

- Jette un bouquet afin que la terre t'accompagne.

8

- Peindre une paroi ou redire au souffle des mots témoins.

- Deux toiles libres en partageant la couleur et l'encre.

- Il fallait bien porter le miroir du galet jusqu'à son éclat végétal.

- Offrir des fibres au regard incrusté de cristaux.

- Etendue verte ainsi si nommée depuis ta vie tu t'avances.

- Je te reconnaîtrai à la furie des fleuves déplaçant les pierres.

Régis Roux, mars 2015.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Livre-objet-livre d'artiste-poésie

Repost 0

Publié le 12 Mars 2015

Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr
Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr

Constance Fulda, Régis Roux / estampages et poèmes. Site de l'artiste: constance fulda.fr

CONSTANCE FULDA

ou le double dit de l’écorce et de l’eau

L’empreinte est ce qui passe de l’encre à l’écorce, de la parole à ces phrases que la sève enrichit. L’arbre, le galet, le sable ou la page blanche ont un cœur visible, un esprit nourri d’images.

Ecrire à partir du travail de Constance Fulda revient à suivre une fidélité des gestes. Appliquer la feuille si fine sur l’écorce, interroger ses reliefs appelle un murmure, dit le poème dans la boîte créée par l’artiste un peu comme une ligne bien personnelle, ( peut-être le nœud de racines piégeant toute aventure?) mais une piste calme, dissimulée dans le temps qu’il a fallu pour que le tronc s’élance.

Ici, aucun labyrinthe.

Espace d’aujourd’hui face au regard de l’homme. La fragilité existe bien malgré la beauté, la complexité d’un réseau vivant de fleurs, de fruits endormis, tout en relief sous la paume de la main. Il suffit qu’un mot ne sonne plus, qu’une branche maîtresse soit coupée pour que l’œil ne voie plus que le végétal ressemble au travail des cascades.

Des phrases profondes apparaissent parfois sous les peintures de Constance Fulda. Où se dirigent-elles, si ce n’est vers le miroir des sources ?

Boîtes brunes. Boîtes pour que la lumière imagine comme une saison reprend des matériaux jusqu’à croire au feu, aux cristaux, qu’un souffle et la part de l’émerveillement offrent dans l’immobilité.

Ce sont rectangles tranquilles, des fenêtres où même les jeux des animaux sauvages s’inscriraient, des panneaux reflétant quelque alphabet ou des nerfs grandis dans la terre, et si grands avec l’art et le plaisir d’accéder un peu plus au royaume idéal: celui de la nature aimée.

Le territoire visité reste au bord du visible, et toute abstraction ne fait qu’en souligner la profondeur car au fond de quoi s’agit-il ? D’un écho qu’on appelle arbre, d’un code éclairant les mots, d’un horizon fêtant la rencontre du sens et d’un décor qui restera visible, on le sent bien, après l’arrivée de la nuit.

Régis Roux; Mars 2015.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0