Publié le 31 Juillet 2015

Peinture de Constance Robine. Site de l'artiste: www.constancerobine.com

Peinture de Constance Robine. Site de l'artiste: www.constancerobine.com

Le visage seul

Regarde une source

Je t'aurai connue avant la lumière

Fleur tournée vers un masque

Avec l'ombre suivant les yeux

Le déplacement d'un territoire intime

A la limite lointaine où le sable revient des pierres

Et la sève d'un soleil profond

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2015

Galets découverts en juillet 2015 entre Lentiol et le Grand-Serre( Drôme, région des Chambarans)
Galets découverts en juillet 2015 entre Lentiol et le Grand-Serre( Drôme, région des Chambarans)

Galets découverts en juillet 2015 entre Lentiol et le Grand-Serre( Drôme, région des Chambarans)

En pleine forêt, dans un ruisseau à sec sauf à l'occasion d'une crue importante...entourés d'autres galets de belle taille, des formes lisses et penchées dans le sens d'un courant...on parlera de caractères connus, inconnus, d'une présence avec son poids qui défie l'homme, l'érosion même...

Du fragment de montagne à la photo, de l'horizon construit au visage qui soudain se reconnaît au-delà de lui, qu'est-ce qui parle ?

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 25 Juillet 2015

Oeuvre (papier mixte) de Constance Robine. Site de l'artiste : wwwconstancerobine.com

Oeuvre (papier mixte) de Constance Robine. Site de l'artiste : wwwconstancerobine.com

La vérité bleuit les yeux

Traverse une ronde avec la bouche et les oreilles

En partageant ce masque fondu par le silence

Irrigué par un jour qui miroite

*

Braise montée jusqu'à la peau

Au nom d'un centre plus clair encore

*

Ouvrir des puits d'équilibre

Et sentir que le souffle atteindra la saison meilleure

Le même visage aimé pour un seul territoire

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 21 Juillet 2015

Toiles de Cécile Windeck inspirées du poème; 2015. https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A
Toiles de Cécile Windeck inspirées du poème; 2015. https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A
Toiles de Cécile Windeck inspirées du poème; 2015. https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A

Toiles de Cécile Windeck inspirées du poème; 2015. https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A

Poème "inspiré" de peintures de Cécile Windeck. A son tour elle a créé trois nouvelles toiles à partir de ce poème...

***

**

*

"

Le lendemain quitte une terre

Il emporte sable et jardins

Arche vers les étoiles

Qui respire à son heure

"

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Repost 0

Publié le 21 Juillet 2015

Toiles de Cécile Windeck créées pour accompagner le poème; 2015.https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A
Toiles de Cécile Windeck créées pour accompagner le poème; 2015.https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A
Toiles de Cécile Windeck créées pour accompagner le poème; 2015.https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A

Toiles de Cécile Windeck créées pour accompagner le poème; 2015.https://www.youtube.com/watch?v=on4-a9ZTV0A

Le poème suivant a été composé pour "accompagner" des toiles de Cécile Windeck, puis le peintre a composé trois toiles afin d'"accompagner" à son tour ce poème...dialogue entre la peinture et la poésie!

***

**

*

"

Un nuage entré dans le bleu

Déforme source et silhouette

Que devient l'homme en plein vide ?

L'horizon du soir enflamme le souffle

Mais c'est une autre neige qui s'arrête

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0

Publié le 6 Juillet 2015

Constance Fulda saisissant l'empreinte du plus vieil arbre de Paris (1601); juillet 2015.
Constance Fulda saisissant l'empreinte du plus vieil arbre de Paris (1601); juillet 2015.

Constance Fulda saisissant l'empreinte du plus vieil arbre de Paris (1601); juillet 2015.

Au pied du plus vieil arbre de Paris la femme a pris l'empreinte avec de l'encre

En faisant le tour de ce qui vient des racines

Fortifie son labyrinthe intérieur

Dans une tenue noire et grise

Fixant des points afin que la sève voilée affleure

Sans plus incliner cet élan

Ce poumon plein d'oiseaux bleus

Autre corps à travers les saisons

Si près de la roche retaillée

D'une cathédrale solitaire

Tous les courants peignant l'image au nom du ciel

Des yeux qu'une feuille signée accompagne

La femme a peint le chemin vertical au coeur de la ville

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0