Publié le 1 Novembre 2016

Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.
Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.

Constance Fulda au japon en octobre 2016 lisant les poèmes devant ses peintures/ 8 peintures.

Encore le Japon: voici ECORCES, des poèmes inspirés de toiles récentes de Constance Fulda. L'artiste les a lus au Japon devant un public très attentif. Merci à celui-ci pour le rythme et les sonorités, car l'idée initiale était de faire traduire ces pièces, mais devant l'entreprise périlleuse de la traduction, son renoncement m'a donné l'idée de faire suivre certains poèmes de mots dans une langue imaginaire. Où sont donc les images ? Dans les tableaux de Constance et dans les sons des syllabes sans doute...

Régis Roux, 1 novembre 2015.

******

ECORCES

 

 

1 ABBARETZ

L'écorce dessine

 

Le corps dans le vent dépasse

Un pic et un masque

 

Dessa doléane

 

Fita fita palassic

Dossavendossé

 

***

2 ESTRY

 

Flamme blanche

Découpée par une porte

Aux plantes folles

**

Ac véti

Télac

Tra

Co

Za mélac

Tra

Co

 

Du

Zac

Savéti 

 

***

 

3 KOUZA1

 

Couvre l'ombre

 

Nidifie dans tes pistes

 

Encre au souvenir boisé

***

Quina

Doune issalan

Ma

Chéquinale 

O belliméquinale

 

***

4 LANDE

 

Faille au coeur de la tâpisserie

 

Eclair touché par des sources

 

Un croisement profond

 

Signe au large quand se déchire

 

Le nom d'éléments transfigurés

 

***

 

5 ERAUDIE

 

 

Carte découpée par des pistes

 

En or divisé sur la mousse

 

Des fleuves blancs restent vifs

 

***

 

6 COUDRE

 

 

La main connaît l'écorce endormie

Démasquée dans son palais de l'immobilité

Cousue depuis ce coeur brillant

Que la sève dépasse

***

é velan

la velan

kimé ?

 

O ja

mé ja

zara

mazara …

***

7SPICARA

 

Nerfs dans le bois

 

Centre

Ouvert

 

Ses pointes

L'entraînent

 

Une couleur s'attarde

 

***

 

8 ILES

 

Fjords sans réponse

A part les rives

 

Fjords à la coque en granit

Le vent gomme vos cristaux

Vos cornes glacées

 

Fjords que la terre fossile engage dans les vagues

Avec un éventail de grains

L'ombre et le feu traversent votre image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Poèmes. Collaboration avec des peintres.

Repost 0