Articles avec #recueil a paraitre fin 2013 tag

Publié le 23 Novembre 2013

Mais non... "Terre lointaine", 1, 2 et 3 (articles publiés précédemment), n'ont que peu de rapport avec "LA TERRE LOINTAINE". Il s'agit aujourd'hui d'un recueil de poèmes qui sort aux éditions de l'Harmattan. Il n'évoque pas quelque lune ou quelque terre... simplement les Causses, leur calcaire, leur steppe hallucinante, leurs habitants, une certaine culture. C'est d'un pays très sauvage dont il est question. Je l'ai connu de très près pendant quelques années. Je l'ai connu pour devenir un autre. De Questions posées au paysage en 1998 à ce nouveau recueil, qu'y-a-t-il de nouveau près des ombres rocheuses ? Un parcours plus près du monde et des mots.

Voici la quatrième de couverture :

" Le monde est à l'image d'une partie du pays. La terre, la parole, ce qui est vécu par le voyageur, tout ressemble à quelque royaume infini. Ce coin des Causses dans l'Aveyron ne finit pas avec ses gorges, ses plateaux. Marcher revient à croire aux sentiments. Le sol brûlé par les vents, l'odeur du thym, les pas qui ne font que répéter le refrain de l'obsession vers la paix, la soudaine attention d'un tas de pierres, il n'est pas d'élément qui ne déclare la grandeur géologique, le don total recherchant la moindre source. Quel paysage y déplie ses mirages ? Poème qu'une n'approche qu'en imaginant les secrets de l'histoire, d'une famille, d'un amour sauvage. On rencontre un territoire comme on devine le frémissement de l'aube, et les rêves auront existé depuis le désir, soleil traversant la silhouette arrêtée par les ombres. Voilà bien la fonction essentielle de la poésie: découvrir la carte intime, silencieuse apparue entre l'homme et le désert."

* Un ouvrage de 49 pages pour 109 poèmes.

Extraits:

Rien que le filet du brouillard

Celui que mordent les saumons

Que retissent les écrevisses

Les vignes noircies par la foudre

Celui des barques à fond plat

Leur sève sur la transparence

Dminer l'ancien paysage

Atteindre un courant loin des tuiles

Alléger la terre inondée

Offrir l'équilibre aux plateaux

*

La paroi commence

Eloignée du vide

Sa marche invisible

Attendue plus loin

*

Falaise élargie par la vitre

Coupée le long de sa lumière

Sentier rocheux

Est-ce un aperçu de fleurs en plein vide ?

*

Mon Causse, recueil de loups, chaudron pour des plans pointus, si je n'avais pas montré le jour sans barreaux à mes brebis excentriques, les rayons brûleraient de la corne, du chaudron sous l'émail.

Les connaît-on les pays emboîtés avant de traverser le monde ? "

( Un recueil de 10 euros disponible aux éditons de l'Harmattan ou auprès de l'auteur.)

site de l'éditeur:    http://www.harmattan.fr

site de l'éditeur: http://www.harmattan.fr

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Recueil à paraître fin 2013, #La Terre lointaine, #nouevau recueil.

Repost 0

Publié le 28 Octobre 2013

Le TERRE LOINTAINE, aux éditions de l'Harmattan, doit paraître avant fin 2013. Il évoque un territoire grandiose : LES GRANDS CAUSSES, et plus particulièrement celui du Larzac ainsi que la région du Tarn appelée les Raspes. L'homme, la femme, l'archéologie, la géologie, l'histoire intime s'inscrivent également dans ces poèmes sur lesquels j'ai longtemps travaillé. Au départ "Terre lointaine ", dans mon esprit, devait désigner le Nord, le Pôle, les paysages et la vie du peuple le plus proche de cet axe fort de la planète. Je n'avais pas vu que depuis plusieurs années je ne cessais d'arpenter un territoire si proche, si grand, si vivant, lui aussi ancré dans une culture...un paysage pourtant aux portes de la vallée du Rhîone...

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Recueil à paraître fin 2013

Repost 0