Publié le 30 Avril 2016

" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)
" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)

" Balade de la non-voyante" (livre d'artiste/ Poèmes de Régis Roux/ peintures de Cris Joguet; avril 2016.)

Voici un livre conçu à partir d'une question qui hante le jour et la nuit. Qu'est-ce qu'une image ? Voir signifie-t-il encore, avec ce que nous apportent les objets, les créatures, les paysages, l'essentiel d'un vécu? Nous avons rencontré Manon, non-voyante de naissance, qui avec gentillesse nous a fait sentir son univers qui ressemble au nôtre; mais c'est avec la poésie et la peinture que nous avons tenté de faire partager les prismes rencontrés sur ce chemin au fond si familier, si désireux de nous montrer d'une aventure passionnante.

Une édition courante de l'ouvrage est prévue.

Régis Roux, le 30 avril 2016.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #Livre-objet-livre d'artiste-poésie

Repost 0

Publié le 24 Avril 2016

Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.
Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.

Photos prises par Régis Roux en Chartreuse en avril 2016.

Mes deux dernières visites en Chartreuse ne furent pas que des randonnées en partant du "désert" de la Grande Chartreuse. J'y ai été singulièrement accompagné de Stendhal et des jonquilles en cet avril 2016.

Une telle phrase demande explications et commentaires de photos.

Il se trouve que je relis "Stendhal en Dauphiné" de Del litto et surtout la "Vie de Henry Brulard". Stendhal l'a rédigée -sa propre vie- à cinquante ans, et son regard, la façon qu'il a de voir le Dauphiné (on peut d'ailleurs s'aider pour cela des extraordinaires commentaires du professeur Philippe Berthier), trouvent en moi des images troublantes que la vérité anime. Je me vois dans cette analyse pleine de lucidité mais aussi d'intuition, ce courage, cet enthousiasme pudique! Et donc je ne pense pas qu'à certaines pages des "Mémoires d'un touriste" -toujours de ce cher Henri Beyle- à propos du monastère de la Grande Chartreuse... je dis bien le monastère car comment ne pas se rapprocher de ce mystère présent depuis mille ans pour les moines ? Rappelons que c'est le vallon où s'est installé l'ordre contemplatif qui a donné son nom à tout le massif. En ce qui concerne les lieux, l'espace géographique, ajoutons que la Chartreuse commence à Grenoble au-dessus de la vieille ville! Bastille, La Tronche, Corenc, Meylan en direction du col de Vence!...il faut avoir creusé les chemins de ces lieux dans tous les sens pour découvrir ce que l'altitude la plus douce doit au ponorama. Vivre, écrire, aimer... oui, Stendhal et Berthier ont bien raison.Certes, un poète joue avec tant de reflets qu'il rapproche un quartier d'un coteau, un sommet d'un jour solitaire en montagne, et quoi d'autre ? Les jonquilles deviennent celles d'un nouveau voyage, deux ans après l'urgente opération du coeur. Là encore, je ne retiens que le rythme précis -2016- parvenu dans ce massif que j'ai toujours aimé.

.Cet été déjà Chamechaude et la Dent de Crolles m'ont revu au sommet. Il manquait ce je ne sais quoi de brouillé par des affinités littéraires, l'écriture d'un recueil intitulé Chartreuse (tout simplement) paru chez Encres vives en janvier 2016. Les monotypes sur vélin de Cécile Windeck accompagnant ces poèmes montrent bien la profondeur de montagnes et cette silhouette "qui interroge le sens oublié du paysage". Les jonquilles, quant à elles, ont été surprises dès que nous avons atteint les premiers alpages. Comme le rappelle Philippe Berthier, vivre, écrire, aimer pour Stendhal n'est qu'un seul et même élan. Le temps -cinquante en l'occurence- et la fête en images que la terre accorde à la sensibilité sont affaire de mots, de photos.

Mais où conduit ce voyage entre l'homme et le monde? "La source claire au fond du brouillard/ Laisse le sentier sans raison/ On entend parfois la libération d'un bloc sous la mousse/ Comment relier tel col au chaos de crevasses grises?/ Comment plus haut que soi-même trouver l'imagination?/ Puisque tout vertige de près démembre l'itinéraire/ On atteint la plénitude au bord des crevasses/ (Chartreuse, page 6; ed Encres vives; 2016.)

Régis Roux, le 24 avril 2016.

*

Visionnez la passionnante conférence de Philippe Berthier donnée sur Stendhal!

http://www.bm-lyon.adeli.biz/spip.php?page=video&id_video=512

A lire de Philippe Berthier: Stendhal:vivre, écrire, aimer (éditions de Fallois, 2010)

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 19 Avril 2016

photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).
photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).

photos prises par Régis Roux en avril 2016 au bord de la rivière Galaure (Drôme).

L'un des motifs de fascination, dans la nature, se trouve dans la singularité de chaque forme, son caractère unique, et souvent stupéfiant quand le regard s'y attarde. L'important n'est pas de rappeler ceci mais de découvrir encore et encore afin, me semble-t-il, de progresser vers un mystère si profond qu'il éclaire la solitude et même le visage des autres; je veux dire par là qu'un galet, que du végétal possèdent un certain langage. On ne sait trop de quel système il s'agit, évidemment. Toutefois, l'expérience qui consiste à découvrir ces présences au fil du temps et de l'érosion apporte au coeur une ouverture absolue; car on n'est plus tourné que vers l'homme. Le vent, l'eau, le feu et la terre se retrouvent dans un galet, une écorce. Personnellement, j'aime aller du paysage lointain à celui qui ponctue la marche. Il suffit de s'arrêter quelques instants. Le monde entier n'est-il pas là ? On peut alors poursuivre avec, désormais, le sentiment qu'une surface miroite en profondeur.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 11 Avril 2016

photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.
photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.

photos de Régis Roux prises au bord de la Galaure (Drôme) en avril 2016 entre saint-Uze et la Motte -de- Galaure.

La rivière -il est tellement facile de le dire- présente bien deux cartes: l'une endiguée, l'autre sauvage. Quand on retrouve la seconde après avoir salué la première, galets et bois flottant, secteurs boueux et courants imprévisibles ramènent l'individu dans un univers qui ne chante pas qu'au fond de la vallée. Une énergie livrée à l'érosion, à des ronds, des lignes muettes reprend sa profondeur, et c'est toujours avec une passion neuve que, passant d'une rive à l'autre, avançant dans l'eau souvent tranquille ou suivant des pierriers jusqu'en plein soleil je laisse mon regard noter tel caprice, tel fragment. Je sais que je l'observe un instant, que je tourne autour de sa présence en me demandant sous quel angle il peut bien masquer son mystère, puis je le photographie. Pour bien ce faire je ne le déplace que rarement. J'entends alors ce qui doit venir du cosmos, d'une énergie dépassant la campagne. Les roseaux, les feuilles déjà rougies à l'entrée du printemps rythment les coupures cachées des galets. Certes je me sens plus proche de ceux-ci que des vrais bougeons sculptés par la sève, mais quoi ? La direction reste unique. Un miroir montre au fond de soi les trésors du monde.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0

Publié le 7 Avril 2016

Photos prises par Régis Roux le 6 avril dans la Drôme des collines.
Photos prises par Régis Roux le 6 avril dans la Drôme des collines.
Photos prises par Régis Roux le 6 avril dans la Drôme des collines.
Photos prises par Régis Roux le 6 avril dans la Drôme des collines.
Photos prises par Régis Roux le 6 avril dans la Drôme des collines.
Photos prises par Régis Roux le 6 avril dans la Drôme des collines.

Photos prises par Régis Roux le 6 avril dans la Drôme des collines.

Ces arbres morts, ces creux dans le sable n'ont du vide que l'encre noire au moment où la terre endort quelques heures les oiseaux et les amoureux des collines. S'en approcher dans la lumière ouvre leur porte apparemment privée de sève, de source. On sait bien que le vent et les averses continuent d'écarteler leurs fibres. On n'ose imaginer leur coeur vermoulu. Mais l'image est présente afin de regarder je ne sais quel éclat différent le temps d'un passage. Certes on ne va pas plus loin. Demain la souche ou le bloc effondré seront près du sol qui les fera fondre; mais on aura bien reconnu l'envol d'un repaire infiniment tranquille avant tout déséquilibre. Sinon, pourquoi le jeune arbre à côté ou l'épaule claire du coteau, juste au-dessus, n'envahissent-ils pas notre silhouette au point de promettre l'éternité de la lumière ? Chaque rencontre minérale ou végétale est un anniversaire, un jour après la formule inconnue qui moule la feuille, les cristaux, jusqu'à la conscience d'aimer l'ombre apparue tout au fond d'une saison.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #curiosités poétiques...

Repost 0