Articles avec #balade au pays des morts tag

Publié le 19 Mai 2014

Voici un poème inspiré d'une des toiles récentes de Caroline Vabre. Elle appartient au cycle que l'artiste a intitulé "Balade au pays des morts". Point de joie morbide, mais la présence d'un double regard aujourd'hui (celui du peintre et celui du poète) qui aperçoit ce que des apparences douloureuses auraient tendance à troubler. Point de saison définitivement seule, en quelque sorte.

"

L'ANGLE EST-IL UN ECLAT POUR LE DOS

SI L'ON RESTE TOURNE VERS UN JOUR ?

SEUL AU NOM DE LA LUMIERE VIDE

RIEN QUE CE CORPS PLIE SANS VISAGE

IL FAUT BIEN CROIRE AU TRANCHANT DU MUR

A LA FUSION TRANSPARENTE AUX VEINES

ENTRE LA MATIERE ET LA SOUFFRANCE

REDEFINIR QUELQUE SILHOUETTE

SA COURSE APRES LE DECOR MALADE

MAIS DEMASQUE PAR UN HORIZON

LA TERRE BRILLE QUAND ON RESPIRE "

Toile de Caroline Vabre;2014.

Toile de Caroline Vabre;2014.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 21 Février 2014

Une grille
Sur les rides

Il a fermé le paysage

Carré
Bossu

Socle en lambeaux

Il a verrouillé la rivière
Forcé les atomes à croire au marbre

Que son emplacement bleu transparaisse

Balade au pays des morts 9

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 18 Février 2014

Mêler l’oiseau
Ou la fougère
A ton profil
Voilà la source

Déchire un bras
Jusqu’au pistil
Renvoie la tête
Au fond des graines

Prive les feuilles
De nerfs cassants
Laisse les braises
Gravir ce phare
Même englouti

Balade au pays des morts 8

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 17 Février 2014

Fuir ses creux

Ne plus voir

Pas plus fort

Sans barreaux

Loin du ventre

Un ballon rouge étouffe
Il noue des larmes
Reprend mal
Sec depuis la naissance

Un fil qui vibre

De la suie l’encapuchonne

Balade au pays des morts 7

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 13 Février 2014

7 Déchirement intérieur

Fuir ses creux

Ne plus voir

Pas plus fort

Sans barreaux

Loin du ventre

Un ballon rouge étouffe
Il noue des larmes
Reprend mal
Sec depuis la naissance

Un fil qui vibre

De la suie l’encapuchonne

Balade au pays des morts 7

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 13 Février 2014

6 Apparition

La vie se retrouve nue
Totale en dehors du cadre

Rien ne s’inscrit dans le vertige
A peine un jeu cristallin

Dalle approchée par l’étoile
Infinie pour la poussière

Ce qui apparaît s’endort
En expansion après la grêle

Quel journal compterait mieux ?

Quel visage en plein jardin ?

Balade au pays des morts 6

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 13 Février 2014


5 Le hurlement des fourmis

Face poreuse
Triangle étirant la peau
Un tunnel bouche tes sinus
Des fourmis pour la fièvre aussi
Elles sifflent jusque dans la poitrine
Même leur couleur prend la forme envenimée du visage

Tu n’es plus qu’un tambour qu’on emporte

Balade au pays des morts 5

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 12 Février 2014

4 Fantôme

Je crois au brouillard
Moi le disque neutre
A son auréole

Moi la sève sombre
Debout de mémoire

La mort s’enracine

Je reprends le fleuve
Je monte au barrage
Face à la lumière

Balade au pays des morts 4

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 12 Février 2014

3 La douleur muette

Vers le haut vers le bas tout s’éteint
Points penchés sur une toile en flammes
Si muet que leur crâne repense
Il est double trop lourd et sans peau
Menton déjà rocheux un éclat
Fuyant le visage autour des ombres
Chassant la neige qui les assoiffe
Entre les murs froids de la matière

Balade au pays des morts 3

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0

Publié le 12 Février 2014

2 Regrets

Sur le masque des tiges s’emmêlent
Trop tard pour des couleurs dit la gravure avec sa voix coupante
Les mains n’écarteront plus le silence
Versant qui se perd en soi

Des larmes creusant l’absente au miroir
Sans fontaine
Ensablée
Confondue avec une image impossible

A deux on dirait que le temps se venge

Balade au pays des morts 2

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Roux

Publié dans #balade au pays des morts

Repost 0